Les 133 points de contrôle

Qu’est-ce qui est vérifié lors du contrôle technique de mon véhicule ?

Pendant le contrôle technique, notre contrôleur analyse minutieusement et en toute objectivité 133 points différents de votre véhicule, de façon visuelle, sans rien démonter. Pourquoi autant de points à vérifier ? Pour s’assurer que vous roulez en sécurité et sans polluer ! Faites le tour avec nous et découvrez les 9 grandes fonctions ou familles correspondantes.

 

C’est pourquoi le contrôle technique de votre véhicule dure entre 30 et 45 min ! À chaque point vérifié, notre contrôleur indique s’il constate une défaillance, ainsi que son niveau de gravité :

  • défaillance mineure : n’a pas d’incidence notable sur la sécurité du véhicule, ni sur l’environnement ;
  • défaillance majeure : peut compromettre la sécurité du véhicule, mettre en danger les autres usagers de la route ou avoir une incidence négative sur l’environnement ;
  • défaillance critique : constitue un danger direct et immédiat ou a une incidence grave sur l’environnement.

0.     Identification du véhicule

6 points de contrôle

Par exemple : la plaque d’immatriculation, le numéro d’identification,
de châssis (VIN) ou de série du véhicule, etc.

 

1.     Équipements de freinage

20 points de contrôle
Par exemple : l’état et le fonctionnement des freins et des plaquettes de freins,
l’efficacité du frein de stationnement, le système antiblocage (ABS), le liquide de frein, etc.

 

2.     Direction

10 points de contrôle
Par exemple : l’état de la direction, le volant, la direction assistée,
le jeu dans la direction, l’usure des pneus, etc.

 

3.     Visibilité

6 points de contrôle
Par exemple : l’état des vitrages et des rétroviseurs,
le bon fonctionnement des essuie-glaces et du lave-glace avant,
du système de désembuage, etc.

 

4.     Feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques

43 points de contrôle
Par exemple : les phares, les feux de croisement, les feux de stop,
les clignotants, le feu de marche arrière, l’éclairage arrière de la plaque d’immatriculation, etc.

 

5.     Essieux, roues, pneus et suspensions

11 points de contrôle
Par exemple : les essieux, les roulements de roues, les jantes, les roues,
la pression des pneus, les amortisseurs, les joints de suspension, etc.

 

6.     Châssis et accessoires du châssis

19 points de contrôle
Par exemple : l’état général du châssis, les tuyaux d’échappement,
le réservoir de carburant, les pare-chocs, l’état général de la carrosserie,
les portes, les poignées, le plancher, les sièges, etc.

 

7.     Autres matériels

12 points de contrôle
Par exemple : les ceintures de sécurité et leurs boucles, le klaxon,
le compteur kilométrique, l’indicateur de vitesse, les serrures, etc.

 

8.     Nuisances

6 points de contrôle
Par exemple : les nuisances sonores, la pollution (émissions gazeuses),
les pertes de liquides (autres que de l’eau), etc.

 

 

Attention : en cas de défaillances majeures ou critiques constatées sur votre véhicule, vous devrez effectuer une « contre-visite », après avoir fait faire les réparations nécessaires ! Découvrez ici comment mieux préparer le contrôle technique de votre véhicule et éviter une contre-visite

Sièges bébé et rehausseurs : je les retire ou je les laisse ?

  • Je les retire avant le contrôle technique : c’est l’idéal ! Cela permet à notre contrôleur de vérifier plus facilement les sièges, ainsi que les ceintures de sécurité et leurs boucles (cf. familles 7 et 8 des points de contrôle). Si vous y pensez, faites-le, c’est le mieux ! Merci 🙂
  • Je les laisse dans mon véhicule : dans ce cas, pas de souci, notre contrôleur les retire. Et après avoir effectué les vérifications nécessaires, il les repose à l’envers. Pourquoi ? Pour que vous puissiez voir d’emblée qu’ils n’ont pas été rattachés, question de sécurité !
  • À noter : selon la réglementation, nos contrôleurs ne sont malheureusement pas autorisés à remettre sièges bébé et rehausseurs en place, on vous passe donc la main !