Bien préparer son véhicule pour le contrôle technique

5 astuces pour mieux préparer mon véhicule au contrôle technique !

Plus de 20 % des véhicules contrôlés doivent être présentés en contre-visite après réparation. Voici quelques conseils pour mieux préparer le contrôle technique de votre véhicule et vous aider à éviter une contre-visite ! Avant votre rendez-vous, faites donc le tour de votre véhicule en moins de 30 min.

 

1.     Je vérifie mes plaques d’immatriculation avant et arrière :

  • leur bonne fixation,
  • leur bonne lisibilité.

Attention : seules les plaques réglementaires sont acceptées !

2.     Je vérifie le bon fonctionnement de mes éclairages :

Tout le système d’éclairage de mon véhicule doit fonctionner correctement, y compris les clignotants, les témoins de mon tableau de bord et l’éclairage de mes plaques d’immatriculation !

Je vérifie donc le bon fonctionnement, à chaque fois à l’avant et à l’arrière : 

  • des feux de croisement (codes),
  • des feux de route (pleins phares),
  • des feux de position (veilleuses),
  • des clignotants,
  • des feux de détresse (warnings),
  • des feux de stop (en me faisant assister de quelqu’un),
  • des feux de brouillard,
  • des dispositifs rétro-réfléchissants (catadioptres),
  • de l’éclairage des plaques d’immatriculation,
  • des témoins du tableau de bord.

3.     Je vérifie la pression et l’état de mes pneus :

s’ils sont déformés, déchirés ou usés (la profondeur des rainures doit être supérieure à 1,6 mm), je dois absolument les changer !
Et je garde en tête que les deux pneus d’un même essieu doivent être de structure et de dimension identiques. 
Attention : une simple fissure, coupure ou une hernie (bosse ou boursouflure) peuvent provoquer l’éclatement d’un pneu. Restez vigilant !

4.     Je vérifie mon pot d’échappement :

  • sa bonne fixation : je m’assure que mon pot d’échappement est correctement fixé en le secouant légèrement (à froid pour ne pas me brûler),
  • l’absence de fuites,
  • le niveau de pollution : la fumée d’échappement ne doit pas avoir une couleur anormale (bleue, blanche ou noire), ni être trop importante.

5.     Je vérifie mes freins :

  • leur état : si ma voiture se déporte à gauche ou à droite au freinage, c’est sans doute le signe de freins en mauvais état… Je fais alors vérifier l’état des disques et des plaquettes par mon garagiste, en prévoyant une période indispensable de rodage (environ 200 km) avant le contrôle technique si je les fais remplacer,
  • le bon fonctionnement de votre frein à main,
  • le niveau de liquide de frein : j’ouvre le capot pour le vérifier et je m’assure que le bouchon ne manque pas !

Et aussi…

Pendant ce petit tour, j’en profite aussi pour vérifier en plus :

  • le bon fonctionnement du klaxon,
  • le bon état du pare-brise (pas de fissure supérieure à 30 cm, pas d’impact supérieur à 30 mm),
  • la bonne fixation du rétroviseur intérieur et des rétroviseurs extérieurs,
  • le bon état des essuie-glaces et le réservoir rempli de liquide lave-glace,
  • le bon fonctionnement des ceintures de sécurité (à sortir si elles sont coincées sous les sièges à l’arrière),
  • le niveau d’huile moteur.

 

Bravo pour toutes ces vérifications !

 

Nous vous souhaitons un bon contrôle technique !